Parole d’ambassadeur – En grande forme!

En grand forme !

À peine le mois de juin entamé , nos ambassadeurs  ont démarré sur les chapeaux de roues, roulants aux quatre coins de la France et de la Suisse.

Focus sur Jérome Canonge et Olivier Binckly qui nous partagent leurs sorties VTT.

Olivier Binckly a participé le 3 et 4 juin à la 28ème édition des 24 heures VTT des Crapauds à Rozérieulles en Moselle. 

« Les Crapauds, c’est la plus grande et la plus ancienne course de ce genre en France. Plus de 2000 participants, tout un village éphémère mis en place, un salon d’exposants, de nombreuses animations, des milliers de visiteurs… un événement incontournable dans le petit monde du VTT.

C’était ma 4ème participation aux Crapauds en catégorie « Solitaire », et ce fut une édition particulièrement difficile. Le circuit était comme d’habitude très exigeant, à la fois technique et physique : un tour du circuit des Crapauds, c’est 12km et 450m D+, sur un terrain très loin d’être évident à rouler. De plus il a plu une bonne partie de la nuit, ce qui a rendu les conditions de course et le parcours encore plus éprouvants. J’ai l’habitude de gérer ce format de course très particulier de 24h en solo, mais c’est toujours très différent à chaque fois. Ce coup-ci, je m’en sors plutôt bien et réussis à me classer 6ème dans ma catégorie « Solitaire » (sur 115 partants). Super content de mon weekend, et fantastiques Crapauds! »


Le 11 juin dernier, Jérôme Canonge était au départ du raid Vauban à Guillestre

« Une belle balade en montagne …
Voila le problème : la montagne, car la montagne c’est beau, mais c’est la montagne.
Cette année le tracé est vraiment resté assez haut en altitude pendant une grande partie de l’épreuve et j’ai souffert jusqu’au portage du col de la Coulette, magnifique avec une vue à 360° à tomber par terre, mais justement il va falloir ne pas tomber car la suite est une descente vertigineuse en balcon suivie d’un single très cassant dans les rochers.  Bref, pendant les deux premiers tiers de la course, impossible de rouler correctement, j’avais le cœur qui s’emballait tout de suite m’obligeant à pousser à la moindre difficulté. Et ce n’est qu’à partir de cette descente que j’ai commencé à être mieux en descente comme en montée. Trop tard !!! Je termine alors en me faisant vraiment plaisir, je remonte une vingtaine de coureurs jusqu’à l’arrivée pour terminer en 7h52″.


Bravo à nos ambassadeurs , merci à eux d’avoir représentés la Lozérienne VTT et la Transmaurienne Vanoise  et de nous avoir partagé leurs expériences
On les retrouve très prochainement sur d’autres  courses!